« Le Synpics va faire la proposition pour avoir la commission média-information-communication »

Le Secrétaire général du Synpics Bamba Kassé n’est pas prêt à jouer au figurant lors du dialogue national. Le représentant des médias, M. Kassé, interpellé ce matin par senenquete.sn sur l’importance du dialogue national et le rôle que le Synpics compte y jouer, soutient que le secteur des médias est d’une importance capitale dans la marche d’un pays. A cet effet, il prévient qu’il ne se laissera pas représenter par une quelconque centrale syndicale. « C’est une bonne chose que le Synpics soit impliqué dans le dialogue national pour la bonne et simple raison que nous représentons un secteur transversal, les médias. On ne peut pas parler de sécurité, d’économie, de démocratie sans parler de média. Nous sommes au cœur du système. C’est à ce titre que nous sommes présents au dialogue national. Nous ne pouvions pas non plus nous faire représenter par une quelconque centrale syndicale. Parce que le Synpics refuse de faire partie d’une centrale syndicale pour la simple raison que nous sommes des journalistes, et nous devons être équidistants. Nous ne sommes pas dans ce dialogue pour « meubler » ou amuser la galerie, mais pour profiter de ce cénacle afin de pouvoir poser les problèmes qui sont spécifiques aux médias. Si le dialogue national est une instance de réflexion de laquelle doit sortir des propositions concrètes du Sénégal de demain. C’est alors l’endroit également idéal où on doit pouvoir discuter de façon sectorielle et beaucoup plus spécifique, les problèmes des médias, de façon générale de la communication et de l’information. Parce que c’est tout l’écosystème qui doit être pensé, repensé », a expliqué le secrétaire général du Synpics.

Sur ce, il souligne qu’il fera des propositions pour pouvoir impliquer les acteurs des médias et discuter des enjeux d’aujourd’hui, surtout avec l’avènement du numérique. « Nous allons faire des propositions. Dans le projet du règlement intérieur, j’ai vu qu’il y avait possibilité de créer par l’instance, des commissions spécifiques. Le Synpics va faire la proposition pour avoir une commission média-information-communication. Laquelle commission devra, si la proposition est acceptée, organiser la réflexion par les acteurs de médias (promoteurs des média, patrons de presse, presse en ligne, journalistes, reporters etc.), tous nous devrons nous retrouver et revisiter l’écosystème des médias au Sénégal », a-t-il fait savoir. Avant de conclure : « On avisera en ce moment. Mais nous ne pensons pas que nous devrons intégrer une quelconque commission spécifique parce que les questions liées aux média, à la communication de façon générale, sont très importantes. Nous sommes à l’heure du digital. L’enjeu se dessine lui-même ».

Al Capone

Read Previous

Retour à Walf: Jean Meissa Diop explique

Read Next

Le Parti communiste français fête Amath Dansokho

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *