Ramassage: Cheikh Oumar Hanne, le coup « foiré » de Macky à l’Enseignement supérieur

Marie Teuw a été une catastrophe au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche où il a géré de façon solitaire les universités. On se souvient des violences inouïes à l’Ucad et à l’Ugb où des étudiants ont été souvent bastonnés pour leur  imposer  des réformes  sans y mettre des gants. Deux étudiants y ont perdu la vie. Paix à leurs âmes. Mais, à vrai dire, se débarrasser de Marie Teuw Niane pour mettre l’ancien directeur du Coud dans ce département, c’est vraiment une décision incompréhensible du chef. Pour ne pas dire une erreur de casting. C’est comme lorsqu’on se sépare d’une femme qui urine sur le lit et croire emmener une perle alors que celle-ci fait caca… Comment un homme qui a été épinglé par un rapport de l’Ofnac qui l’accuse d’avoir payé des tee-shirts et autres à 89 millions, puisse se retrouver aujourd’hui à la tête de l’Enseignement supérieur. Pis ! Ce jeudi, l’Armp sur son site (puisque les agents peureux de cette structure qui ont fait face à la presse hier, n’ont raconté que des bla bla et ont renvoyé les journalistes  à lire le rapport sur le site), révèle un autre rapport qui épingle le natif de Ndioum. On dirait que notre cher M. Hanne est un habitué des malversations financières. Le rapport révèle que le cabinet KPMG a trouvé encore des surfacturations dans la gestion du sieur Hanne.  Il a révélé un écart de 120 millions entre la somme déclarée et celle réellement exécutée pour le marché de fourniture de matériels et mobilier de bureau quand il était directeur du Coud. « Le montant estimé du marché dans le PPM (Plan de passation des marchés) était de 140 000 000 F or, le marché a été attribué pour 19 116 000 FCFA. Nous n’avons pas reçu d’explication par rapport à cet écart ». Vous avez compris quelque chose ? Ben moi non… Je suis juste inquiet pour l’année académique universitaire. On risque de voir des enseignants sans salaire… Bien entendu avec ce sinistre vorace à la tête de l’Enseignement.  L’erreur serait que l’université, plutôt que de former des cracks, offre plutôt des voleurs à la société.

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Al Capone

Read Previous

« Le système bancaire actuel va-t-il survivre dans 10 ans ? »

Read Next

Et l’Afrique vota contre Sadio Mané

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *