Quand Latif Coulibaly refusait de répondre à la commission d’enquête parlementaire.

Dans un passé récent, Abdou Latif Coulibaly, journaliste à l’époque très hostile au régime de Wade et actuellement grand thuriferaire de Macky, avait refusé de se présenter devant une commission d’enquête parlementaire mise sur pied pour vérifier les accusations de l’auteur de « Me Wade, un opposant au pouvoir ; l’alternance piégée » (2003). Dans l’émission Grand Jury, il avait estimé alors que le président de la République Abdoulaye Wade et Iba Der Thiam (membre de la commission) avaient déjà pris parti et il préférait répondre aux réactions des ignorants, pour leur expliquer que la démocratie n’accepte pas les relations de consanguinité. On a jamais autant vécu ces types de relations avec ce régime mais Latif, de nature bavard est devenu subitement aphone et muet. Mais revenons à cette commission, on change juste les acteurs, on revit la même chose avec celle des 94 milliards. Et l’histoire se répète. Je reste persuadé que cette histoire de 94 milliards devait aller depuis le début devant la justice pour le bien de tout le monde. De toute façon, l’Assemblée a toujours fonctionné de façon mécanique. Les lois proposées par le pouvoir passent comme message WhatsApp. On a beaucoup flâné juste pour sans doute couvrir certains.
Je ne cesse de le dire, on revit les mêmes tares d’une vraie démocratie sans même s’en rendre compte. Depuis l’indépendance, chaque Président réussit juste une mission avec brio avant de partir: emprisonner des oppositions. On dirait qu’ils sont juste élus pour écarter des gens. A quel moment, nous allons travailler ?

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Al Capone

Read Previous

« Le vol d’Ethiopian est comparable à un Ndiaga Ndiaye »

Read Next

Makhtar Cissé a bu l’eau de Lac de Guiers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *