Sonko, le garçon à « éliminer » !

Je vous l’avais dit et personne ne m’avait cru. Je vous disais que le pouvoir est en train d’échafauder manigances et stratagèmes à seule fin de « liquider » Ousmane Sonko qui est devenu très chiant à leurs yeux. Les Patriotes ? Vous êtes où là ? Votre leader est enfermé dans une « bulle » qu’il faudra « casser » pour qu’il s’en sorte. Le plan machiavélique ourdi par des gens du pouvoir et bien mûri pour mettre en taule leur adversaire le plus coriace, est manifeste. Lisez bien ce post de l’ancien président du groupe parlementaire de Benno Bok Yakaar de la 12 ème Législature qui démontre à suffisance que le complot pour jeter en prison Sonko comme ils l’ont fait avec Karim et Khalifa a été déjà concocté depuis longtemps : « Le TF1451/ R et les 94 milliards CFA : ce que risque Monsieur Ousmane Sonko

  1. Si Monsieur Sonko donne le nom de la banque et le numéro du compte où sont logés les 46 milliards de francs CFA déjà encaissés, il pourrait être poursuivi pour violation du secret bancaire et recel de documents officiels.
  2. Si Monsieur Ousmane Sonko ne fournit pas les preuves pour étayer ses accusations, il pourrait être poursuivi pour diffamation par l’accusé Mamour Diallo.
  3. Si Monsieur Ousmane Sonko refuse de communiquer à la justice les preuves irréfutables du détournement de 94 milliards, l’Etat du Sénégal pourrait le poursuivre pour diffusion de fausses nouvelles.

Pour un moindre mal, Monsieur Ousmane Sonko a intérêt à choisir le recel de documents officiels et violation de secret bancaire.

Vive la République !

Vive le Sénégal ! ».

La justice sénégalaise qui a perdu le peu de crédibilité qui lui restait ne doit pas « s’affaisser » cette fois-ci. Il lui faudra tenir debout et recouvrer sa dignité perdue. S’il y a des personnes qui croient qu’il y aura bien justice dans cette affaire, ben moi non ! Sinon comment pouvez-vous expliquer ce qui s’est passé aujourd’hui avec l’interdiction de la conférence de presse des avocats de Ousmane Sonko ? Regardez la photo ci-dessous ? Vous reconnaissez celui qui est à côté ? C’est bien le bâtonnier… Donc, il n’y a plus rien à dire… les choses sont assez claires.

Pour les députés de la majorité mécanique je n’ai rien à leur dire. J’en avais déjà parlé. Je définis ainsi un député de la majorité : « Le député est une personne à la solde du président de la République. Même si le gars demande à voter une loi pour tuer nos parents, le député votera ».

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Al Capone

Read Previous

Moustapha Gueye renvoyé au Sénégal pour avoir enseigné la physique-chimie

Read Next

Brésil-Sénégal, un test grandeur nature pour Cissé et ses hommes

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *