Énième galère des voyageurs sénégalais de la RAM

Une centaine de passagers de la Royal Air Maroc ont été obligés de passer la nuit du jeudi à vendredi à Casablanca. Ils ont tous ratés leur correspondance à cause des retards des vols de la Ram. Sans aucune explication, les passagers qui devaient rallier le Sénégal, Cameroun, Guinée Équatoriale, Niger…etc, ont passé des heures de calvaire dans l’aéroport de la ville blanche. Pour des escales qui devaient durer, une heure, de nombreux passagers ont patienté pendant dix heures pour trouver un vol. Certains feront deux nuits dans la capitale économique marocaine.

Le comble, personne ne sait ce qui s’est réellement passé, aucun responsable n’est venu rassurer les voyageurs. Des mères de familles avec leurs enfants épuisées traînent dans les couloirs, des passagers perdus dans le flot cherchent en vain une solution. Les gens crient et râlent, sans gain de cause. Une Camerounaise visiblement accablée par la situation déverse sa colère sur les agents de la compagnie. « Vous ne nous respectez pas. Vous êtes des incapables, je prendrai plus jamais la Ram. Vous nous prenez pour des moutons  » Dame, est un Sénégalais qui vient d’ Espagne, lui ausi est bout de la colére.  » Je voyage depuis plus de 20 ans, c’est la première fois que je vois ça, le gars qui doit me prendre à l’aéroport Blaise Diagne était dès déjà sur place, j’étais obligé de lui dire de repartir  » Chez la Ram, le client est loin d’être roi.

Au contraire, il est considéré comme un mal propre. Beaucoup de passagers ont dormi à l’hôtel espérant avoir un vol le lendemain matin. Aziz, un autre comatriote sénégalais est également dans le lot des victimes du manque de professionnalisme des responsables de Royal air Maroc. Il a quitté Istanbul et devrait faire une escale d’une heure. A cause du retard de son vol, il a été obligé d’attendre le landemain à 21 h avant d’atterrir à Blaise Diagne à Dakar. Aucun mail, aucun message, aucune excuse, c’est comme si c’était normal. Même ceux qui sont logés dans les hôtels ne sont pas sortis de l’auberge. Une chambre et un petit déjeuner offerts, tout le reste est aux frais du client de la Ram. Alex a quitté Bordeaux pour Dakar, lui, il ne compte pas se laisser faire.  » Je vais faire une réclamation, je vais me faire rembourser. C’est une honte », a-t-il prévenu.

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Arafat

Read Previous

Bulletin économique de ce vendredi 6 septembre

Read Next

Si je n’ai pas dit non, est-ce que c’est un viol ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *