Testicule de mouton, un fruit défendu ?

Œufs de moutons, amourettes, rognons blancs…tous ces termes ne vous disent rien ? Normal ! Mais rassurez-vous. Si vous ne saviez pas déjà leur signification, inutile de vous fatiguer les neurones. On vous parle de testicules de mouton. Ha oui, le sujet n’est pas tabou en ce moment. Tabaski oblige! Pour tout vous dire, je suis un grand amateur de la cuisine testiculaire depuis mon enfance ! L’œuf, c’est ce que je préfère chez le mouton. Elles sont tellement bonnes, les cervelles basses frites. Que le bélier soit petit ou grand, s’il a une bonne paire pendante, pour moi, il a tout ce qu’il faut. Un animal bien « touffu » peut valoir de l’or, dira-t-on, n’est-ce pas ? En plus d’être bonnes, les animelles, salées et poivrées, chauffées à l’huile à 180°, sont dotées de véritables pouvoirs, des vertus aphrodisiaques, si l’on croit la médecine traditionnelle asiatique.

Qu’en dit l’Islam?

Pour en savoir plus, j’en ai parlé à un ami chinois qui m’a révélé que dans son pays, l’immense majorité des hommes en quête de virilité se gavent de ces mangues charnues, sans noyau (Réwoul Sakh). Si ces croyances populaires ne sont pas encore scientifiquement vérifiées, ajoute-t-il, dans l’empire du milieu, beaucoup disent que manger des œufs de mouton garantit une vie sexuelle épanouie. Mais que dit la religion (musulmane) sur « cette bouffe » ? Vous risquez d’être très déçus, les amis. Mais bon, voyons ce qu’en dit l’Islam.

Lors d’une discussion sur Whatsapp avec un imam sur la tabaski, le mois de juillet dernier, j’ai posé à mon interlocuteur la question qui me cramait la langue depuis plusieurs années. Comme il est tellement bon, ce morceau, je m’étais finalement dit qu’il était interdit d’en manger. J’aurais dû me fier à son instinct, depuis longtemps. En réalité, l’islam n’interdit pas formellement aux musulmans de manger ces fruits qui poussent entre les jambes des béliers. Mais, il est préférable de s’en priver par ce que, comme tout le monde le sait, ils font partie de l’arsenal génital du mouton. En voilà donc une « viande » à la fois goûteuse et répugnante. Quel dommage !

PS: cet article est un « repost »

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Boy Casa

Read Previous

IEA : « Nous n’interdisons pas aux étudiants de prier dans l’enceinte de l’école mais…»

Read Next

Hausse billets Air France: Les émigrés racontent leur galère

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *