Lions, gagner pour rester éternels

L’affiche de la finale de cette 32ème édition de la coupe d’Afrique des nations mettra aux prises les deux meilleures formations de la compétition. La meilleure défense  (Sénégal, un but encaissé) tentera de museler la meilleure attaque du tournoi  (l’Algérie, 12 buts inscrits).

 Impressionnants depuis le début de la compétition, les Fennecs auront en face une sélection sénégalaise doublement motivée : gagner pour corriger la fausse note du premier tour mais aussi pour glaner le graal du plus prestigieux trophée du football africain.

Atouts sénégalais

Jamais vainqueur de cette coupe d’Afrique des nations, le Sénégal était pourtant considéré comme un sérieux candidat au titre dans cette édition 2019.  Les lions du Sénégal, après la finale perdue de 2002 au Mali, se sont présentés aux éditions de 2004, 2006, 2008, 2012, 2015 et 2017 comme l’un des gros morceaux de la compétition, sur qui, beaucoup d’observateurs misaient pour la victoire finale. À l’arrivée, les déceptions se sont toujours succédées, installant la désolation côté supporters et des désordres sans précédent au niveau des fédéraux.

Cette année, le coach Alioune Cissé, après un échec en quart de finale en 2017 et un faux pas lors des phases de groupes contre l’Algérie  (1-0) a pu réajuster et trouver la bonne formule pour enfin franchir les matches couperets. Cette belle dynamique s’est construite après d’âpres rencontres serrées où l’équipe a montré une solidité.

Meilleure défense et deuxième meilleure attaque de la compétition, le Sénégal présente de réels gages pour brandir son premier titre continental.

L’Algérie grandeur nature

L’Algérie, considérée comme le rouleau compresseur du tournoi a validé son ticket pour la finale, une première depuis 1990, soit 29 ans après son unique sacre continental. Selon les observateurs, il s’agit là de l’équipe qui a fait la meilleure impression début le début de cette édition. Présents dans le même  groupe que son adversaire, les Fennecs ont terminé à la première place du classement suite à trois victoires acquises face au Kenya  (2-0), au Sénégal  (1-0) et à la Tanzanie (3-0).

Après sa brillante prestation  face au Sily national de Guinée en huitième de finale  (3-0), l’Algérie a semblé marquer le coup en quart devant de vaillants éléphants ivoiriens qui l’ont poussé à passer par la séance des tirs aux buts suite à un score de parité de 1 but partout, match au cours duquel, beaucoup de failles ont été notées pour cette équipe qui paraissait imprenable.

Des pistes qui doivent être exploitées par Alioune Cissé, selon Didier Drogba la légende du football Ivoirien.

Au tour précédent, les hommes de Djamel Belmadi ont arraché leur qualification contre le Nigéria grâce à un coup franc inscrit par le capitaine  Riyad Mahrez à la dernière minute du temps additionnel  (2-1).

Léger avantage sur la forme pour l’Algérie.

Forces en présence

Pour le Sénégal, le taulier de la défense Kalidou Koulibaly sera suspendu pour cette finale. Il s’agit d’une grosse perte pour Alioune Cissé qui devrait associer Salif Sané à Cheikhou Kouyaté en charnière centrale.

Le gardien de Reims Édouard Mendy, forfait depuis le troisième match de groupe sera présent mais juste pour assister à la fête.

Exceptés ces deux éléments, le coach Cissé comptera sur le reste de son groupe de performance pour mener sa dernière bataille en terre Egyptienne, dans l’optique d’offrir au peuple sénégalais son premier titre continental attendu depuis plus de 40 ans.

Le sélectionneur algérien, quant à lui, a très peu tourné son effectif durant la compétition. Cependant, certains remplaçants ont démontré leur capacité à beaucoup apporter en sortie de banc à l’image des attaquants Adam Ounas, Andy Delort et Islam Slimani.

Le 11 de départ est ainsi bien identifié. Le forfait de l’excellent latéral niçois Youssef Atal a permis au Rennais Zeffane d’intégrer les titulaires. Le quatuor offensif devrait être composé de Mahrez, Féghouli, Belaili et Bounedja.

Petit avantage Algérie sur le papier.

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Mbagnick NDIAYE

Read Previous

Plus de 100 000 candidats ont échoué au bac 2019

Read Next

PSE: 8,6 milliards de la Bad pour une perfusion à domicile

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *