Ces 50 jeunes qui font « polémiquer » le pays

La liste complète des 50 jeunes âgés moins de 40 ans qui font bouger le Sénégal, Intelligences magazines vous dévoile ces leaders qui bousculent ce pays. SenEnquête s’est intéressé à cette liste notamment avec le tollé médiatique qui l’a accompagnée.

C’est anodin. Les classements font souvent objet de débat. Et la liste des « 50 jeunes qui font bouger le Sénégal », dévoilée (date ) par Intelligences magazines , n’a pas échappé à cette réalité. Si la classification du magazine d’Amy Sarr Fall a bénéficié d’un large relais médiatique, elle nourrit aussi bien des critiques que des « applaudissements », sur les réseaux sociaux.

Et cela ne déplaît pas à la patronne du journal qui semble être ravie de ce débat autour de son travail : « je suis très contente des réactions positives comme négatives car cela prouve l’intérêt que les gens nous portent. A nous de chercher à toujours nous améliorer et à rester sur notre ligne éditoriale, aller le plus possible vers un consensus ».

Pour elle, en plus d’avoir comme dénominateur commun moins de 40 ans, d’autres critères sont aussi pris en compte, ils tournent autour « du sens patriotique de leur engagement et de dynamisme dans leur secteur, de leur contribution au développement social, économique ou culturel du Sénégal, de leur sens de l’innovation et de leur ouverture dans le monde ».
Le critère concernant le sens patriotique de leur engagement et dynamisme dans leur secteur présente des ambiguités qui rendent sa pertinence pour le moins incertaine. D’où la question de savoir : « En quoi Anta Babacar Ngom qui a hérité de l’entreprise de son papa est plus méritante qu’un Guy Marius Sagna ou Ndongo Samba Sylla ? ». Amy Sarr Fall est catégorique : « Guy Marius aurait été dedans d’autres auraient dit pourquoi lui ? Un palmarès n’a jamais fait l’unanimité. »

Un autre critère, l’âge des personnes classées, fait aussi l’objet de polémique. Pour figurer dans le top50 d’Amy Sall, il fallait avoir moins 40 ans. Or, le Directeur général de la Der, Papa Amadou Sarr, par exemple, a soufflé ses 40 bougies au mois d’avril dernier, selon un de ses proches collaborateurs. Exclu d’office de ce classement, n’est-ce pas ? Mais là n’est pas la question. La vraie question est de savoir dans quel sens bouge le Sénégal et comment.

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Al Capone

Read Previous

Que faire face à un pitbull agressif ? C’est simple, souriez 😄😁 !

Read Next

Le Boeing 737 max pourrait bientôt reprendre les airs

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *