Le ramassage de Samba : Scandale !

Le ramassage de Samba : Scandale !

Je l’ai toujours dit et répété à suffisance.  Mais en vain !  Et pan sur nos gueules !   Il faut s’en convaincre, ce pays est magique et sécrète d’aussi belles contradictions. Y en a qui sont bernés, d’autres qui s’en foutent et d’autres encore   qui ne voient que leurs intérêts et   la ferme. Ils sont   nombreux dans notre corporation où   les   patrons sont   plus rectilignes que leurs jeunes et pauvres reporters sur qui la meute a l’habitude de houspiller.  Chez ces gens   tout se résume à l’argent.  Ils sont sous l’emprise du dieu Mammon. De l’état de la démocratie, la marche du pays, ce   n’est pas leur problème.   Ils s’en fichent   comme de leur première culotte trouée.

 C’est   le cas   des députés de la majorité « mécanicienne » pardon, mécanique. Ils   ont encore fait le sale job habituel en votant aveuglement le vœu de « Sherif » de   supprimer   le   poste de Premier   ministre. Il   ne faut jamais compter sur ces tonneaux vides, ils voteront toutes les lois qu’on leur soumettra.  Ne pas le faire   créerait   un tsunami   politique.  Je vous l’ai toujours dit et voilà qu’un des députés vienne me confirmer. Je l’aime bien puisque lui au moins, il se veut honnête « Je suis un député de Macky Sall, je ne m’attarde même pas à lire les projets de loi, je les vote les yeux fermés », dit-il sans fausse   pudeur.  Et le sourire candide ! 

Vous vous attendiez à quoi ?  Les autres ne l’ont pas dit, il a été leur bouche comme le disait Aimé Césaire. Après le vote de la loi portant suppression du poste de Premier ministre, la nouvelle vice-présidente du Sénégal, notre chère Dame, a remis 500 mille FCFA à chacune des parlementaires de la majorité et de   l’opposition pour les féliciter et   assurer leur « Sukoru kor ». Seule la Lionne du Baol, ai-je appris, a refusé ce qui devrait revenir aux « miskines ».

Savez-vous que ce pays est juste bizarre ? Mais diantre, où donc cette dame peut-elle se procurer tout ce pactole qu’elle bazarde, en alimentant les militants politiques de son cher mari ? Personne n’ose broncher alors qu’elle n’a ni un poste électif, ni un poste nominatif, encore moins une profession qui pourrait permettre à Mme Sherif d’avoir ce train et tenir son rang de distributrice automatique de billets de banque. Il faut qu’on arrête de nous prendre pour des idiots et oser dire que ce qu’elle fait est anormal. Ce qui me fait mal, c’est d’entendre ces inepties du genre : « Première dame mom dafa baqh dafa meuna dioqué xaliss. Bolène guissé mom say adio fadiou ». N’importe quoi ! Comme si l’argent qu’elle dégaine lui appartenait.

Y a également son époux qui reçoit à quelques heures d’un vote d’une loi bizarroïde, ses députés qui quittent le palais avec des billets de banque en plus de transport pour le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam pour certainement expier leurs péchés avec tout le mal qu’ils ont fait au peuple. Tristounet pays, tristounette Afrique dès lors que le scénario est visible partout dans le continent.  Et ça ose se dire député du peuple.  Mes c…

Ce pays est au bord du gouffre. Et croyez-moi, le chemin   qui y   mène est à nos pieds ! Les scandales sont devenus une récurrence et tout le monde s’en fout. A La Poste, nos enquêteurs tenaces de Senenquête ont fouiné dans les « valises » de l’ancien directeur général et ont trouvé de dodus cafards. C’est une corruption extraordinaire. On recrutait des gens qui n’avaient   ni le profil ni le niveau. Savez-vous que La Poste a cessé de recruter par concours ? Ben oui ! Beaucoup de jeunes sont recrutés par clientélisme politique.

Dans certaines agences de l’Etat, là c’est bien le quotidien « Le Témoin » qui nous informe qu’il y a des directeurs généraux qui perçoivent 16 millions FCFA par mois. Pourquoi écarquillez-vous comme ça les yeux ?  Il faudra assumer. Surtout vous qui nous pompez l’air avec votre fameux slogan : « sama yone nekoussi ». Ce pays appartient à tout le monde. Faudra bien donner son avis et dénoncer toutes ces dérives qui plombent ce pays et qui accentuent la misère alors que des populations du monde rural comme Kolda, Kidira, Goudiry, Kédougou vivent dans des conditions exécrables.  Et pendant ce temps, des bienheureux    perçoivent plus de dix mille fois le salaire de mille personnes.

Et encore, on nous apprend que la bande de cette fédération et son ministère des Sports ont gaspillé nos maigres sous lors du mondial. Personne n’en a parlé. Il a fallu que le journal Libération fouille pour nous informer de ce qu’il appelle la « Bamboula sénégalaise à Moscou ». D’ici   peu, on s’entendra   dire que le pays a été vendu. Et c’est le cas avec la forte   présence   des   Français et autres Turcs   dans tout ce qui pue le fric.

 

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier?
Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Mina Mounah

Read Previous

Total Sénégal et Yup concluent un deal

Read Next

Senegambie by Night: les Sénégalaises ravissent la vedette

2 Comments

  • Triste.

  • C’est dommage et malheureux, moi je ne reconnaîs plus ce Sénégal. Je dois être perdu en cours de route.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *